HATE



HATE 
un spectacle de Laetitia Dosch 

création en 2018 

C’est une commande d’un texte dans le cadre d’un duo avec un cheval. Ce n’est pas un dialogue, mais deux monologues, celui de la femme, puis le monologue final du cheval. L’envie de ce spectacle est née de deux idées. 

L'envie de ce spectacle est née de deux idées:
La première est venue en travaillant sur Les Corvidées avec Jonathan Capdevielle pour les Sujets à Vif à Avignon, où j’ai développé une écriture plus intime et secrète, à la première personne du singulier. Dans mes précédents spectacles, il était question de personnages, mon point de vue était caché derrière eux, comme sous-jacent et j’ai ressenti l’envie de mettre ce point de vue au premier plan, comme dans un journal et d’en faire une sorte de chant.

En faisant ça, philosophiquement parlant, j’ai été étonnée que cette noirceur fasse rire le public, mais surtout qu’elle me paraisse infinie, sans espoir, sans limite, se ramifiant en sujets très différents, traduisant une conception très noire de la vie, qui n'est pas tout à fait la mienne. 

Je cherchais une forme qui puisse contrebalancer, et amener un certain espoir.

Quelques mois plus tard, en tournant dans un Western aux Etats-Unis, j’ai été amenée à travailler avec un cheval. Tout d’un coup, tout faisait sens: la beauté de l’animal, sa complexité de comportement, le calme et l’attention nécessaires pour entrer en relation avec lui abolissaient la noirceur et me ramenaient vers quelque chose d’essentiel.

J’ai donc eu envie de faire ce duo avec un cheval, afin d’opposer ces deux forces, la noirceur de la pensée d'une sorte de monologue intérieur qui se questionnerait sur soi et sur l'époque avec la profondeur et la richesse de la relation qui se construirait avec l'animal. 

Laetitia Dosch